jeudi 2 février

Deux bonnes nouvelles ce matin :

Tout d’abord, le dernier repas à Bakou s’est très bien passé.

Et surtout, David a récupéré ses skis à 2h00 du matin HL à l’aéroport de Bakou ! On est trop content pour lui ; ça aurait été dur de suivre l’équipe à pied…


Dernières nouvelles du soir.

Comme nous l’évoquions hier, ils ont rejoint le Sumgait Hotel en véhicule.
Les chutes de neige ayant été moindres au nord, ils ont  décidé d’enchaîner directement. Ils ont donc enfourché les vélos pour 35 km, et se sont arrêtés ce soir dans le village de Shabran.

ge-j004b

Ecoutons Jean-René :
« On est à Shabran. On est partis à vélo de la mer Caspienne depuis Bish Barmak (la montagne aux Cinq Doigts), montagne sacrée et lieu de pèlerinage.
La tradition des grandes traversée a été respectée : nous sommes arrivés de nuit et sous la neige. Le vélo, c’est bourrin, mais c’est propre.
Nous avons fait de belles rencontres : un braconnier en Malaguti avec un gros fusil, une vieille dame qui coupe de l’herbe pour ses lapins dans les plates-bandes de la nationale à 4 voies.
Les azéris ne comprennent pas ce que nous faisons, du coup pour la logistique, c’est un peu complexe.
Demain, nous allons à Quba ; il y a un doute sur l’ouverture de la route de Xinaliq ; ca dépendra de la neige.
Le temps me dure d’être sur les skis… »

A cette heure, ils ont donc un jour d’avance sur le planning. Mais la suite n’est pas encore très claire. Il ont devant eux 3 jours à vélo, mais les infos sur l’enneigement et l’ouverture des routes ne sont pas encore bien claires. Ils en sauront plus demain soir.

Voici un résumé de la journée (merci à Eric pour son énergie à filmer, pour nous permettre de nous sentir un peu avec eux !) :