mercredi 1er février

La visite de la ville hier leur a fait découvrir une très belle cité, riche en patrimoine, et mariant tradition et modernité. Elle est agrémentée de nombreux jardins et de rues pavées. C’est une ville riche, et il est probable que l’Azerbaïdjan sera le pays traversé qui occasionnera le plus de frais en logistique.

Hier soir, le groupe est sorti prendre le repas en ville, et au retour ça donnait ça : taxis en godille et grosses berlines au ralenti sur la chaussée verglacée.

 

Cette nuit, il a neigé sur Bakou :

 

La plupart des voitures n’est pas équipée en pneus neige, et la circulation en vélo en ville serait quelque peu aléatoire… L’idée étant de rallier les deux mers, il est probable que l’équipe rejoindra le littoral et le Sumgait Hotel en fourgon.

ge-j004

 

Aujourd’hui, rencontre avec le prestataire qui va assurer la logistique pour les 3 semaines à venir, jusqu’à la frontière géorgienne.

Mais en dehors de l’agenda prévu, il leur faut faire face à un problème sérieux : les skis de David ne sont pas arrivés à Bakou ! Ils sont a priori coincés entre Toulouse et Istanbul. C’est un peu gênant pour une haute-route hivernale…
Il leur reste quelques jours avant de chausser les skis et règler le problème.

———————————-

La première partie de la journée a été consacrée à caler les derniers détails avec Sabrina, la directrice de l’agence Greenwich, prestataire azéri pour cette première partie de la traversée.
Selon le calendrier prévu (mais on sait qu’il peut changer selon les conditions !), cela concerne la période depuis le départ jusqu’à la 16ème étape, le 19 février. Cela consiste en une voiture suiveuse, reliée à l’équipe par téléphone satellite, et qui transportera nourriture, matériel, pharmacie, skis de rechange, etc…

 

Puis ils ont fait connaissance avec leurs nouveaux compagnons, qui vont les accompagner pendant les 4 jours qui viennent.

 

L’état de la piste du front de mer n’a pas permis de les tester, alors ils se sont rabattus sur du matériel plus adapté à la situation. Cela s’est passé au pied du Каспийская Аллея Береговой линии, le Caspian Waterfall Mall, un énorme centre commercial qui fait penser à l’opéra de Sydney … le gris et le blanc en plus.

 
Demain, départ en direction du Sumgait Hotel, une quarantaine de km plus au nord, sur le littoral de la mer Caspienne…