jeudi 2 mars

Et voilà, le groupe est réduit à 6. Betty est actuellement à la Polyclinique des Alpes du Sud à Gap, où elle va être opérée cet après-midi. Le moral n’est bien sûr pas au plus haut, et elle nous a fait un enregistrement dans lequel elle nous relate la chronologie des évènements. Merci à elle, bon courage, et grosses bises !

Je cite Laurent, mais c’est valable pour les 6 : « Elle va nous manquer grave ! »


Avant de se séparer, ils ont fait un dernier repas à Tbilissi, en compagnie d’un groupe de skieurs locaux très sympas, qui ont pu leur donner pas mal de renseignements sur le début de la suite de l’itinéraire, notamment sur la manière de rejoindre la guest-house d’Omalo, où les attend leur dépôt de nourriture. L’un deux, Georges (ci-dessous à droite), est un fin connaisseur des montagnes géorgienne. Il est également très investi dans le développement « montagnard », et est un acteur essentiel du secours héliporté.

img-20170301-wa0003


Ils ont également eu le temps d’entrevoir la ville, qui leur a donné à tous l’envie d’y revenir…

 

img-20170301-wa0006

 

img-20170301-wa0004

Les 6 garçons, sont donc repartis hier, d’abord en taxi le plus loin possible sur la route qui va en direction de la guest-house, et ont installé leur bivouac vers 1200 m.

ge-j031a

Il y a une route qui passe une crête à plus de 2800 m, mais qu’il ne pourront pas suivre en permanence, pour cause de nombreux couloirs d’avalanche (info donnée par Georges). Ils devraient mettre au moins 2 jours pour rallier Omalo. Longueur et dénivelé au programme donc…

ge-j031b

 


 

Une balise envoyée à 16h15 (19h15 HL) les situait sur la crête les séparant d’Omalo, à 2800 m. Ils ont donc pu aujourd’hui avaler la distance et les 1600 m de dénivelé. Il peut paraître raisonnable de penser qu’il parviendront à la guest-house demain soir.

ge-j032

Publicités